Grossesse et accouchement: Quand ça ne se passe pas comme tu l'avais imaginé

Par Julie Denis

La grossesse, l’accouchement, donner la vie... C’est Fantastique! Miraculeux! Mais honnêtement, ça fait un peu peur aussi. Je pense que c’est important que l’on se parle du côté un peu moins le fun de cette drôle d’aventure. Étant moi-même maman de 3 merveilleux et jeunes enfants (5 ans, 2 ans et 1 an), j’ai vécu des grossesses et accouchements plutôt difficiles et j’avais envie de partager mon expérience avec toi, maman ou future maman.

L'annonce de la grossesse

Ça commence toujours de la même façon : on voit les 2 lignes.  On est tellement heureuse, on pleure, on est émue.  Puis là, tu te demandes quand aura lieu ton premier rendez-vous… Sûrement d’ici une semaine ou deux, tu as tellement hâte! Mais non… Ton premier rendez-vous est seulement dans…. Deux mois! Ouf! C’est long… Mais d’ici là... Si je le perds? Si je saigne? Est-ce que je peux aller m’entraîner?

En réalité, il faut prendre deux minutes pour respirer.  Fais ce dont TOI, tu es capable, ce que TOI tu ressens.  Moi, personnellement, j’avais tellement peur de le perdre, qu’il ne colle pas ou je ne sais trop quoi… Il était hors de question d’avoir des relations sexuelles avant mon premier rendez-vous. J’avais juste hâte d’entendre son petit cœur battre et de savoir qu’il était vraiment là.  Sauf que, on va se le dire, la peur ne part pas vraiment après le premier rendez-vous. Après, on doit aller faire l’échographie et on espère tant avoir des bonnes nouvelles.  Rendu là, arrêtons de dire « mais si? » S’il n’est pas en santé, on fait quoi ?  Ça ne sert vraiment à rien de supposer quoi que ce soit, mise à part nous stresser davantage et ça, tu n’en as pas besoin!

Puis, il faut qu’on vive notre grossesse. On se met tellement de pression, on dirait que c’est le concours de qui a la plus belle grossesse ou qui a déchiré le moins durant son accouchement, qui va allaiter ou non.  Pourquoi ne pas s’aider, se soutenir, au lieu de se comparer et d’être en compétition l'une envers l’autre?  Nous sommes toutes dans le même bateau.  ON A PEUR D'ACCOUCHER ! Et oui! 

La grossesse: c'est pas toujours rose

Puis, on va se le dire, la grossesse, il y a des femmes qui aiment ça, pour qui tout est rose quand elles sont enceintes.  Mais, celles pour qui ça se passe moins bien ou qui n’aiment juste pas ça, on en parle pas mal moins.  Pourquoi? Parce qu’on a peur du jugement des autres si pour nous, être enceinte ce n’est pas toujours que du beau. Du genre: « franchement, ce n’est pas une maladie d'être enceinte, tu peux marcher, faire ton épicerie, faire toute comme d’habitude, t’es juste enceinte. » J’ai eu 3 grossesses. On peut penser que je savais dans quoi je m’embarquais à chaque fois… Mais non, pas du tout.  Chaque grossesse a été très différente et j’ai eu peur pour les 3 grossesses et les 3 accouchements.

Dans mon cas, mes bébés sont tous en santé mais la première grossesse a été très difficile.  À l’échographie de 20 semaines, les médecins se rendent compte que j’ai un placenta prævia mais ils me disent que ça ne change rien, « tout est beau ».  Donc, je retourne à ma vie normale.  Quelques jours plus tard, j’ai des saignements.  Le verdict : décollement placentaire. Je me retrouve couchée pour une bonne partie de ma grossesse à la maison, jusqu’à temps que le placenta soit correct.  J’avais tellement hâte d’en finir avec cette grossesse et d’avoir mon bébé dans mes bras.  Et maintenant, tu sais quoi? Je me dis: maudit que j’aurais dû en profiter...  Profiter de nos moments juste nous deux, sentir tes coups, penser au privilège que j’ai d’être enceinte. Je te le dis et redis, fais une pause et regarde à quel point nous sommes chanceuses de pouvoir vivre cette expérience.  Malgré les maux de cœur, les maux de dos et de tête, le fait d’être énorme, les « cravings », le diabète de grossesse, nous portons un être vivant dans notre corps et le lien que nous avons avec lui est tout simplement incomparable. 

L'accouchement

Rendu à l’accouchement, je suis remplie de plusieurs émotions.  J’ai hâte, j’ai peur, je suis émue, j’ai mal… Malgré tous les scénarios que j’avais pu m’imaginer, je n’avais jamais envisagé la façon dont cela s’est finalement passé. J’ai eu un accouchement assez difficile avec quelques complications. Te dire comment je ne voulais plus jamais accoucher après ça…  Quelques années plus tard, un autre petit miracle est venu se blottir dans mon ventre.  J’ai pris le temps, 3 ans, avant de vouloir revivre tout ça. Te dire comment j’étais stressée tout le long de cette grossesse-là.  Stressant à l’idée d’accoucher et que cela se passe comme la dernière fois.  Bien honnêtement, j’étais terrifiée.  9 mois plus tard, j’accouche de mon petit miracle numéro 2. J’étais tellement d’attaque et prête que j’ai même voulu faire ça Naturel, comme on dit! Ce deuxième accouchement s’est passé sans complication, tout comme le troisième qui a suivi deux ans plus tard. Tu vois, chaque expérience est tellement différente!

Parlons allaitement. J’ai tout essayé pour allaiter, parce que MOI, je voulais.  Mes 3 bébés, eux, n’ont jamais rien voulu savoir.  Sais-tu quoi ? Ce n’est tellement pas grave. J’ai eu un lien avec chacun d’eux autant que si j’avais allaité.  Ne te mets pas de pression, fais ce que ton cœur de maman te dit.  Maman heureuse, bébé heureux, qu’ils disent.

Je ne suis pas une écrivaine, ni une auteure.  Je suis une maman de 3 enfants, qui en a vécu des choses et qui aimerait que les mamans qui ont peur, qui sont tannées, déprimées, stressées ou qui se sentent jugées arrêtent de se mettre cette pression sur les épaules.  Sincèrement, c’est un long travail. J’ai essayé d’être parfaite pendant tellement longtemps et c’est seulement récemment en écoutant une chanson que tout a changé pour moi.  Je ne prenais pas assez le temps de prendre le temps, d’être avec eux, de profiter de chaque petit moment, autant difficiles que merveilleux. Imagine-toi, je n’avais pas remarqué que mon bébé de 10 mois avait commencé à marcher à quatre pattes.  Bien non, j’étais occupée à faire la vaisselle, le ménage, le souper, les lunchs...  J’ai manqué ça !!!

Prends le temps de regarder comment c’est beau ce que tu vies, en changeant seulement ta façon de voir les choses, ça change tout.  C’est un long travail, oui, mais tu peux y arriver toi aussi. Profite de chaque expérience que la vie te donne en cadeau, peu importe les difficultés, personne n’a dit que ce serait toujours facile. 

Dernier conseil de Mom, c’est TOUJOURS juste une passe.


Julie

Collaboratrice pour Pastel 

 

On a pensé que tu aimerais aussi lire ces articles:

Un, deux ou trois

Écoute ton coeur

Connais-tu nos cartes d'apprentissage?

1 commentaire

  • Merciiii pour ce bel article.
    Je ne crois pas encore que j’ai tombé là-dessus ce matin par pur hasard car, je vis le même scénario présentement. Je suis enceinte de quatre semaines et stressé car, mon rendez-vous est dans deux mois. Mon deuxième après quasi 12 ans, planning inclus pendant tout ce temps. Tu comprendras le stresse que je vis avant ce fameux rendez-vous. Par ton message, j’apprendrai à apprécier ces belles premières semaines de grossesse. Je ne penses pas que tu savais combien serait important pour certaines personnes comme moi ce bel article.
    Merci encore.

    Thamara

Laisser un commentaire

Prendre note que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.