Vivre une deuxième fois

Écrit par Odile Lebel


La petite enfance est une période douce et unique où l’on vit purement dans le présent. On apprécie les choses simples, les moments anodins. On savoure chaque seconde sans se soucier de ce qui est arrivé hier ou de ce qui arrivera demain. Un papillon qui vole, une feuille qui tombe d’un arbre, un oiseau qui chante, la pluie, la neige, le soleil et la lune sont à couper le souffle. Petits, nous repoussons, tant que nous pouvons, l’heure du lit, afin de ne rien manquer de toutes ces merveilles autour de nous auxquelles nous avons accès sans aucune limite ! 

 

Tôt ou tard, les soucis, les responsabilités, le stress font leur apparition. Au fil du temps, ces yeux éblouis devant la beauté du monde s’estompent peu à peu. Trop occupés à penser à une multitude de choses qui occupent notre esprit, tels un rendez-vous, un conflit, un projet, un souci de santé, de l’inquiétude pour un proche, nous perdons tranquillement de vue l’essentiel. La magnificence est toujours là, mais nos yeux ne la voient plus de la même manière. 

 

Puis un jour, nous avons des enfants. Nous les regardons, les admirons, les contemplons. Nous réalisons que tout va si vite. Nous nous rappelons que dans un passé non lointain, nous étions à leur place. Nous voudrions arrêter le temps, mais impuissants, celui-ci nous glisse entre les doigts. Ensuite, on finit par réaliser la chance qu’on a de seulement vivre. Et nous revivons de nouveau. On s’abaisse, ou plutôt on s’élève, au niveau de ces petites créatures parfaites. Dans toute leur enviable innocence, nous les laissons nous enseigner comment réapprendre à être et à exister. Tout à coup, un papillon qui vole, une feuille qui tombe d’un arbre, un oiseau qui chante, la neige, la pluie, le soleil et la lune redeviennent les plus beaux spectacles. Non seulement, nous les redécouvrons avec les mêmes yeux que nous avons déjà eus, mais nous admirons les yeux de nos minis humains préférés s’illuminer des plus belles étoiles. Il ne suffit que d’apposer notre regard sur eux pour avoir l’opportunité de se retrouver dans cet univers où rien n’existe, mis à part le moment présent. 

 

Le bonheur est dans les petites choses, non exclusivement pour eux, mais pour nous aussi. Donnons-nous la peine de s’arrêter quelques instants, à tous les jours, pour apprécier et vivre entièrement chaque moment, banal ou non. Ainsi, nous pourrons un jour nous dire que oui, le temps a passé de façon fulgurante, mais nous n’aurons pas de regrets, car nous aurons goûté pleinement à toutes les saveurs de la vie. 

 

Odile Lebel, Collaboratrice, Pastel Ludique

 

Tu aimerais découvrir d'autres articles? En voici quelques-uns qui pourraient t'intéresser!

Un, deux ou trois

Retrouver ses repères 

Écoute ton coeur

4 commentaires

  • Un très beau texte. Je me retrouve dans tout ce qui est écrit. Je vis chaque jour des moments magiques avec les enfants des autres et ça n’a pas de prix.

    Renou
  • Félicitations Odile c est magnifique ce que tu écris. Très bon

    Sylvie Lafreniere
  • Tu as tellement raison Odile. Le bonheur est dans les petites choses mais le tourbillon de la vie fait en sorte que nous l’oublions très souvent. Reprenons notre vie en main, allons à l’essentiel et profitons des petits bonheurs de la vie avec nos proches.

    Maryse
  • Bravo Odile tu es Vraie rt touchante .
    J’ai hâte de te lire à nouveau

    Luce Prive

Laisser un commentaire

Prendre note que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.